Accueil Actualités Depuis le 1er septembre, Pas de sport intense en compétition en cas de pic de pollution sévère

Depuis le 1er septembre, Pas de sport intense en compétition en cas de pic de pollution sévère

Le maire a pris la décision d’interdire à partir du 1er septembre les manifestations extérieures de plusieurs sports ainsi que la sortie des enfants dans les cours de récréation quand la qualité de l’air devient « impraticable ». La raison majeure : préserver la santé.

Depuis le début de l’année, le maire a constaté que les seuils d’alerte orange et rouge ont été atteints 34 jours sur 8 mois. Les directeurs des centres de loisirs de jeunes ont eu la consigne, suite au Conseil municipal du 26 juin dernier, de proposer des activités extérieures mais ne sollicitant pas d’effort respiratoire exagéré en cas d’alerte rouge. En clair, marcher, oui, faire une course d’endurance autour du lac du Puythouck, hors de question !

L’hiver, ce sont les chauffages qui s’ajoutent aux émanations industrielles et des véhicules alors que le froid plaque les polluants au sol. Très variables d’un an à l’autre selon la météo, le vent, leur sens, les particules les plus fines – celles qui ne se voient pas sur les appuis de fenêtre- sont les pires ! Elles se logent plus profondément dans les poumons. Alors bien sûr, comme pour l’amiante, vous n’avez pas de symptômes tout de suite si vous êtes « en forme », « sportif » à la différence des publics sensibles (problèmes respiratoires, cardiaques, femmes enceintes, personnes âgées, asthmatiques et allergiques). Pourtant « Augmenter son activité pulmonaire dans un air vicié, c’est augmenter le risque de déclencher des problèmes respiratoires. » énonce l’allergologue Jocelyne Just, spécialiste de l’asthme à l’hôpital pour enfants Trousseau, à Paris. « Le volume d’oxygène consommé lors d’une séance de course à pied est multiplié par sept. Ce sont donc sept fois plus de particules fines qui s’incrustent dans les poumons et fragilisent le système respiratoire. »

 

Les enfants en première ligne

Un document publié par le Ministère de la Santé publique explique : «Le développement du volume pulmonaire se fait en plusieurs étapes, jusque vers 8/10 ans puis jusqu’à l’adolescence, il y a une augmentation continue du diamètre des voies aériennes et un remodelage des alvéoles pulmonaires. »

On sait également que les enfants respirent par la bouche et non par le nez, si bien qu’il n’y a aucun filtre avant les poumons, facteur aggravant donc, ce qui explique que l’arrêté s’applique également aux récréations.

Le maire a prévenu les fédérations sportives concernées (football, rugby, cyclisme, athlétisme et voile) pour leur faire part de sa décision.

 

Témoignage de Charles-Éric Valeur, Docteur

« En cas de pollution intense, le sport est déconseillé ; En effet on inhale énormément de micro-particules qui pénètrent facilement dans l’organisme car les alvéoles sont dilatées par la respiration. Il faut courir dans des endroits très ventilés et éviter de faire du sport en salle car la pollution est la même. En général, il faut éviter de faire du sport quand on est asthmatique, enceinte, insuffisant cardiaque ou respiratoire ou éventuellement âgé ou immuno-déprimé. Les pics de chaleur ou les froids intenses associés à la pollution sont très mauvais pour l’organisme. »

La qualité du cadre de vie à travers la respiration

Sensible de longue date (adhésion de Grande-Synthe à l’OMS en 1991) à la santé publique, après la mise en place des drapeaux vert/orange/rouge en 2015, le souci de lutte contre les pollutions ou leurs effets se traduit désormais par une collaboration innovante avec l’Atmo-hdF pour prendre des décisions d’urbanisme en étudiant les impacts des orientations de bâtiments, des circulations d’air à créer, pour diluer au mieux les particules.

L’Atmo , kesako ?

L’Atmo est une structure nationale qui mesure les concentrations de polluants atmosphériques. Sur le Dunkerquois, elle dispose de 6 stations fixes et 7 mobiles. Les données collectées qui enregistrent les teneurs de dioxyde de soufre, dioxyde d’azote, PM 10 en sont transmises directement au site internet qui analyse et énonce les épisodes de pollution, les cartes de prévision quotidienne. Il vous est d’ailleurs possible de vous abonner gratuitement pour recevoir les informations en direct.

 

A voir également

Jeunes Grand-Synthois, candidatez aux emplois Unis-Cité !

Unis-Cité Dunkerque propose pour la rentrée 2018 72 postes de Service Civique à vivre en …

Nos Labels