Accueil Actualités Cérémonie pour les 70 ans de la déclaration des Droits de l’Homme

Cérémonie pour les 70 ans de la déclaration des Droits de l’Homme

 

La Ville de Grande-Synthe commémore, ce 10 décembre, avec solennité les 70 ans de la Déclaration des droits de l’Homme par les Nations Unies.
A cette occasion, à partir de 18h30 à la médiathèque :
• Vernissage de la fresque à l’effigie de Nelson Mandela sur la médiathèque
• Exposition de 30 affiches offertes par Amnesty international
• Discours du maire et extraits de lecture de textes
• Intermède musical par des élèves de l’Emas et membres de l’harmonie municipale
• Présentation des travaux du Conseil municipal des jeunes qui s’est impliqué sur ce thème

La médiathèque Nelson Mandela est le lieu le plus représentatif de Grande-Synthe pour commémorer les 70 ans de la déclaration universelle des droits de l’Homme. En effet, il faut rappeler que le nom avait été décidé dès l’inauguration en septembre 1986, alors que Nelson Mandela n’était pas encore le chef d’État charismatique mais un prisonnier du régime d’apartheid sud-africain. Tout un symbole qui fit que l’Ambassade d’Afrique du Sud envoya un émissaire pour la cérémonie à l’occasion du 10e anniversaire en 1996.
Cette journée anniversaire des 70 ans de la Déclaration des Droits de l’Homme sera célébrée par la réalisation d’une œuvre de street art permanente représentant Nelson Mandela réalisée par un artiste-graffeur originaire de Grande-Synthe au talent inné depuis l’enfance, Nairone et qui a désormais « percé », identifié pour son écriture visuelle en noir et blanc. Parallèlement seront exposées un vaste choix d’affiches fortes et d’artistes de renom qui ont, depuis 70 ans, rappelé que les combats pour les droits de l’homme restent hélas, une nécessité planétaire.

UNE DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE…

Il ne faut pas confondre 1789 et 1948…De plus, ceux qui ont écrit celle de 1789 ont compris qu’ils créaient un texte à caractère fondamental dans une lecture démocratique plus que droits de l’hommiste en tant que telle puisqu’elle précise « et du citoyen ». Replaçons nous dans le contexte. La guerre mondiale est finie et le procès de Nuremberg a eu lieu du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946. Les Nations Unies se bâtissent comme elles peuvent sur les ruines de la Société des nations…C’est dans ce contexte qu’a été signée cette déclaration des Droits de l’Homme.

QU’EST CE QU’EST  « AMNESTY INTERNATIONAL » ?

AI est né suite à un premier combat concret : Libérer 2 jeunes portugais.
En 1961, indigné par la condamnation de deux étudiants portugais à sept ans de prison pour avoir porté un toast à la liberté en pleine dictature Salazar, l’avocat britannique Peter Benenson lance un appel dans l’hebdomadaire The Observer. Intitulé « Les prisonniers oubliés », cet article présente les cas de 6 personnes emprisonnées pour « dissidence » et lance un appel à l’amnistie.
La mobilisation d’Amnesty International est partie de la défense des prisonniers d’opinion pour s’élargir à l’ensemble des droits humains : de la protection des civils dans les conflits à l’abolition de la peine de mort ; du combat contre toutes les formes de discriminations au droit à chacun de s’exprimer ; de la responsabilité des entreprises à la défense des droits des réfugiés et des migrants…
Les acteurs d’Amnesty International portent la voix de toutes celles et tous ceux dont les droits, la liberté ou la dignité sont menacés.

A voir également

Une conférence de l’univpop sur les pesticides à la campagne

Le bon air est dans le pré. Vraiment ? Enquête sur les pesticides que nous …

Nos Labels