Accueil Biodiversité Prenez connaissance de l’Atlas de la biodiversité communal !

Prenez connaissance de l’Atlas de la biodiversité communal !

L’atlas de la biodiversité communal (ABC) pose les bases d’une connaissance scientifique et crée une date d’« origine ». Désormais, et alors qu’une récente étude alerte sur le fait que 25% de la biodiversité en France est en voie de disparition, toute évolution des mesures des espèces, tant animales que végétales, sera comparée à ce document référence, résultat de 3 ans de mesures et auquel les Grand-Synthois étaient invités à participer.

Remercions donc les curieux, impliqués, qui ont trouvé là une activité familiale ludique, originale et enrichissante. Plus de 250 espèces différentes ont été identifiées sur les 280 photographies envoyées par les habitants !
Le CPIE Flandre Maritime, le Conservatoire d’Espaces Naturels Nord-Pas-de-Calais et enfin le Conservatoire Botanique National de Bailleul ont contribué à établir cet atlas.

Il sera diffusé en version imprimée auprès de tous les lieux ayant une vocation pédagogique : écoles, centres aérés, espaces jeunes, CIE, maisons de quartier.

L’Atlas de la Biodiversité Communale

Ce moment n’est qu’un point de départ. En ayant renoncé aux produits chimiques depuis l’an 2000, en entretenant les espaces verts de façon à favoriser les éco-systèmes, en installant des fermiers bio, la Ville crée un « terrain » propice à l’enrichissement naturel.

Vous avez compris que ce domaine est évolutif et, si on ne pourra pas photographier les espèces qui pourraient disparaître, on peut au moins regarder de plus près si on n’en découvre pas de nouvelles, au moins pour la Ville (ce qui pourrait être une conséquence du réchauffement climatique par exemple).

 

Profitons-en pour rappeler d’être très vigilants aux hérissons.  Leurs petits, trop jeunes à cette période ne savent pas se débrouiller pour se nourri et meurent de faim si la maman se fait écraser… Dans la mesure du possible, évitez -les.

Des conseils trouvés sur internet si vous trouvez des bébés hérissons

 

 

Envie de participer ? Envoyez vos photos par mail à biodiversite@cpieflandremaritime.fr ou par MMS au 06 86 74 25 08 en précisant le lieu et la date de prise de vue. Photographier végétaux et animaux sauvages puis transmettre les clichés à des naturalistes, c’est permettre une identification des espèces et une amélioration de la connaissance indispensable à une préservation efficace de la biodiversité. Nos techniciens vous recontacteront si l’intérêt le nécessite.

A voir également

L’été arrive : pensez aux devoirs de vacances

Devoirs de vacances : Un petit « pense-bête » ou pense « pas bête » …

Nos Labels