Je, tu, il, nous, vous ils

Vernissage vendredi 9 novembre 2018 / 18h
Exposition du 10 novembre au 20 décembre 2018

Aborder la question de la représentation de l’humain au travers du champ des arts visuels est un exercice difficile, tant la création est vaste, riche et multiple depuis toujours. Il suffit d’ouvrir le livre de l’histoire de l’art occidental pour s’apperçevoir aisément de sa vaste étendue et préoccupation dans les modalités de représentation visuelle.

D’abord lié à la question de l’esthétique et de la représentation du corps, le corps et la figure humaine ont rapidement été au centre de questionnements plus subversifs, posant par de nouveaux paradygmes l’idée du beau, du sens, des sens, par les modalités d’écritures artistiques et des médias utilisés.

Ce prisme fascinant de la représentation de l’humain est d’une richesse sans fond. Ainsi, l’envie de créer une exposition collective a vite émergée, avec le désir de voyager entre les époques, les démarches, les lieux. Et parce que la démarche de la Galerie Robespierre est aussi de travailler avec les richesses locales de notre territoire, l’envie de puiser dans les extraordinaires collections de nos musées ou artistes locaux étaient comme une évidence.

Je, tu, il, nous, vous, ilsest une exposition collective, désirée dans l’idée de faire confronter des œuvres très différentes dans leur approche, mais avec ce point commun de la représentation de l’homme, du corps comme sujet, afin d’en toucher l’essence, sa substance.

Gérad Schlosser, C’est profond, 1974, coll. du Laac.
Photographie : J. Quêcq d’Henriprêt © ADAGP, Paris, 2018