Accueil Ville active Projets urbains Eco quartier du Basroch

Eco quartier du Basroch

L’écoquartier : La symbiose de la Ville durable

eco3

L’esprit du projet

Sur un site boisé de 21 hectares au sud-est de la ville, relié aux autres quartiers, l’écoquartier du Basroch accueillera à terme 500 logements dont une première phase de 200 logements (2017 – 2019).
Ce projet s’inscrit dans la politique de transition énergétique et sociale menée par la ville pour faire face aux grands enjeux sociétaux de demain et dans la Troisième Révolution Industrielle lancée par le alors Conseil Régional Nord – Pas de Calais
Ce quartier dégagera une sensation de paysage habité, mettant en valeur le site et la biodiversité, préservant et confortant les trames vertes et bleues.
La gestion des eaux et des déchets se veut exemplaire, avec le projet d’une station de phyto-épuration pour traiter les eaux usées et l’utilisation de noues, de bassins pour renforcer le caractère de polder du site et traiter les eaux pluviales.
Quant aux points de collecte de déchets, ils seront enterrés pour limiter l’impact visuel.

Le quartier se veut économe en énergie, des études sont actuellement menées sur la faisabilité d’un approvisionnement d’énergie renouvelable par un réseau de chaleur urbain alimenté par l’énergie de récupération industrielle.
La voiture y sera discrète : le stationnement sera le plus possible intégré dans les pieds d’immeubles pour éviter les « nappes » de parking. Des solutions de co-voiturage y seront proposées.

De nombreuses liaisons douces : piétonnes, cyclistes, équestres sont prévues pour permettre aux habitants et aux promeneurs de se réapproprier ces espaces de nature en ville.

L’écoquartier concrêtement

C5

Mis en œuvre par la Société Publique d’Aménagement du Dunkerquois (SPAD) dans le cadre d’une procédure de Zone d’Aménagement Concerté Communautaire (ZAC) ce projet a fait l’objet d’une large concertation en 2014.

Les premiers travaux commenceront prochainement pour réaliser les réseaux de distribution et préparer les voiries conformément à l’avant-projet réalisé par le cabinet réputé pour ses constructions hollandaises, Remingtonstyle.

La Communauté Urbaine de Dunkerque a, de son côté, calibré les budgets. D’autres dossiers sont en cours d’autorisation afin de préparer dès 2017 le secteur accueillant le jardin d’eau ; un parc naturel sur près de 4 hectares, un espace alimenté par les eaux épurées par des plantes. Celles- ci filtreront en effet ultérieurement les eaux grises des futurs habitants de l’écoquartier.

 

Ce début d’année 2017 a vu le Conseil de la Communauté urbaine approuvé le dossier de réalisation de l’écoquartier du Basroch.

– Programme d’équipements publics à réaliser sur la zone :

Il se déroulera en plusieurs étapes échelonnées dans le temps d’un programme d’équipements publics composé principalement de voies, espaces publics, ouvrages d’assainissement, éclairage, espaces verts, mobilier urbain et réseaux divers.

Les espaces publics majeurs concernent :

  • la place
  • le verger linéaire et l’allée centrale
  • la cour du verger
  • la pelouse dunaire
  • la terrasse des sports et îles de jeux
  • la boucle et la placette du ponceau
  • le jardin forestier
  • le clos potager
  • la mare pédagogique et ses abords.

Le programme prévoit également la réalisation de voies et venelles de desserte des îlots, la création de continuités piétonnes vers le verger linéaire et les cheminements pour modes actifs.

  • la station de phyto-épuration des eaux usées
  • le bassin des gestion des eaux pluviales

Il intègre aussi les réseaux divers tels que :

  • le réseau électrique
  • le réseau de chaleur urbain
  • les télécom
  • la desserte en eau potable
  • la défense incendie
  • l’éclairage
  • le dispositif de gestion des eaux pluviales, celui des eaux usées, la mise en place des points d’apport volontaires enterrés.

Le projet global des constructions prévoit 500 logements environ (+ ou – 10%) d’un quartier à vocation principale d’habitat.

Le Conseil approuve le projet de programme global des constructions représentant une surface évaluée à 42500 m 2 répartis en 40000 m 2 de plancher à usage de logements et 2500 à usage d’activités. L’objectif est de proposer une offre de logements diversifiés avec 40% de logements sociaux, 25% de logements en accession sociale, 35% en marché libre.

La Communauté Urbaine confie à la SPAD la réalisation d’études permettant d’établir le dossier de réalisation de ZAC ainsi que la mise en œuvre de l’opération d’aménagement par voie de concession d’aménagement.

Nos Labels