Accueil Ville active Culture Voir, écouter, visiter A Grande-Synthe, l’art contemporain a toute sa place

A Grande-Synthe, l’art contemporain a toute sa place

La galerie Robespierre, vitrine de l’art contemporain et de son ouverture sur la ville

La galerie Robespierre est le lieu d’exposition privilégié de la programmation artistique de Grande-Synthe sur la place de l’Europe, face à la médiathèque en centre ville. Elle invite à la fois des artistes confirmés ou émergents et collabore avec des institutions telles que le FRAC ou des galeries privées.

A travers tous types de média exposés, peintures, sculptures, vidéos, photographies, installations, les artistes locaux et professionnels s’y croisent.

Des visites guidées des expositions, ainsi que des ateliers de sensibilisation pour tout public, adultes et enfants, sont possibles pour les groupes sur simple demande. Pour prendre connaissance des activités de la galerie au quotidien, consultez son site internet dédié : Site de la Galerie Robespierre

Artistes, candidatez dès à présent pour exposer en 2018/19

La Ville de Grande-Synthe, dans le cadre de la saison culturelle, propose aux artistes de venir en résidence à Grande-Synthe afin de leur permettre de vivre de leur recherche artistique et de leur travail. Au cours de cette résidence, les artistes réalisent une œuvre en vue d’une exposition personnelle au sein de la galerie Robespierre ou hors les murs s’il s’agit d’un travail spécifique lié au tissu social et urbain de la ville.

Les artistes sont invités à déposer un dossier chaque automne pour candidater à une création la saison suivante.
Téléchargez le dossier de candidature

Ces résidences impliquent bien souvent la participation directe des habitants qui collaborent à la création de l’œuvre. C’est à la fois un moment de vie et de partage durant lequel les participants côtoient l’artiste, et un temps d’apprentissage et de savoir, qui permet à tous de s’enrichir les uns des autres.

 

Une nouvelle forme d’expression : l’art urbain

Depuis 2015, la ville invite des graffeurs dans le cadre d’un cheminement de street art reliant plusieurs bâtiments publics constituant un nouveau parcours urbain à côté des balades vertes en ville. Là aussi, les artistes graffeur sont invités à proposer leur collaboration en automne pour une résidence en début d’année suivante.

Téléchargez le dossier (hors période. Il n’y a pas de document à télécharger en ce moment)

Pourquoi Galerie Robespierre ?

Le premier local était contigu à la médiathèque Nelson-Mandela*. L’ensemble a été inauguré en 1989, en pleine euphorie orchestrée autour du bi-centenaire de la Révolution, d’où son nom.

 

* A l’époque où la médiathèque fut construite, Nelson Mandela était encore un prisonnier politique dans les geôles du régime Afrikaner. Lui donner son nom était un acte politique et un choix pertinent puisque la lecture a beaucoup aidé le leader de la lutte contre l’apartheid et futur chef d’État à supporter l’emprisonnement et à se préparer à la carrière qui l’attendrait ensuite.

Nos Labels