Accueil Ville durable Participer à la transition Les conseils de Yves le jardinier

Les conseils de Yves le jardinier

Chaque mois, les jardiniers de la Ville  vous donnent leurs conseils pour cultiver vos jardins avec des produits de saison, sans produits phytosanitaires…Des conseils de pro puisque la ville est distinguée ville 4 Fleurs Grand prix national du Fleurissement et même Fleur d’or ! profitons de vous rappeler que la Ville est heureuse et fière de pouvoir arborer (hi hi) ses 4 fleurs pour 3 nouvelles années, soit 2019/2022 !

Et qu’un second prix, celui de la participation citoyenne est encore plus une source de satisfaction pour l’équipe municipale !

En novembre, les arbres se dégarnissent irrémédiablement, les jours sont bien courts et les premiers grands froids nous surprennent souvent vers la fin du mois.

Et un dicton nous dit :

« Lorsqu’en novembre le feuillage se maintient sur les arbres, l’hiver sera long et rude »

Alors, ne vaut- il pas mieux ramasser les feuilles pour en faire du compost, un paillage , des petits endroits où les insectes peuvent se nicher… plutôt qu’un hiver long et rude ?
Ainsi au printemps venu, les amis du jardinier, reprendront du service !

Eh bien sur !, quand on parle des amis du jardin, Yves le jardinier nous rappelle comment la vie en ville peut être difficile pour la faune et particulièrement pour un hérisson.
Pour le hérisson , cette période avec le raccourcissement des jours c’est l’ annonce des temps difficiles !

Effectivement, c’est facile pour le hérisson de se mettre en boule pour se protéger mais en ville le risque c’est de se faire écraser et se cacher n’est pas si simple . Certes, il semble avoir mauvais caractère quand il souffle, voire même pousser ses petits grognements quand on s’en rapproche.

Mais en hiver il risque de ne rien trouver à manger. De plus sa fière armée de piquants l’isole bien mal du froid.

En effet, La traversée de la route (même au milieu d’un plateau en zone 30 où, par définition on roule lentement à moins de vouloir bousiller ses suspensions), et pas dans l’axe usuel des roues par rapport à une circulation normale, est une roulette russe pour ce compagnon pas apprécié à sa vraie valeur. Au printemps, les mères écrasées entraînent la mort des petits encore incapables de se débrouiller tout seul. Hélas, ils ne portent pas de gilets fluorescents…

Donc pour lui, sa seule solution c’est de faire des réserves en prenant un maximum de poids, puis dormir à poing fermés. Alors, une petite assistance alimentaire est la bien venue (par exemple : petites croquettes de chat/chien laissées à sa disposition la nuit dans une soucoupe de pot de plante et c’est tout. Surtout pas des restes de table, chocolat lait de vache, agrumes, tous les fruits qu’il ne trouve pas naturellement au sol, le pain …)

il rend tellement  de services au jardin qu’il faut y prendre attention.

Mais revenons aux travaux du mois même si les semis et plantations s’amenuisent, un coup de ménage s’impose :

Il faut :

– Installez les protections hivernales.
– Nettoyer et rentrer les plantes frileuses.
– Arroser le matin si nécessaire.
– Les vivaces peuvent être divisées ou bien plantées.

Repenser son jardin avec des arbres fruitiers qui nous apporteront des fruits pour les années à venir. Mais aussi on peut prévoir des petits fruitiers sur son balcon en cultivant en pot (par exemple pour les plus courants : mûre, framboise, fraise…)

Et pour finir le mois de novembre parlons du fruit du mois : la poire

La poire compte parmi les fruits qui offrent le plus grand nombre de variétés. Certaines sont immangeables crues mais excellentes cuites, d’autres sont transformées en « poiré » ou destinées à la conserve.Il existe encore des poiriers sauvages et des variétés anciennes liées à un terroir, ou simplement à un parfum (la poire bergamote).Les variétés les plus répandues sont destinées à une consommation dite au « couteau »

On les classes en trois catégories, en fonction de la période de récolte et de commercialisation. Mais après toutes ces informations pourquoi pas des poires rôties au four, peu d’ingrédients suffisent à cela :

Des belles poires ,un peu de beurre, du miel et de l’eau et le tour est joué :

Bonne dégustation !

N’oubliez pas de vous renseigner auprès de nos jardiniers sur le terrain mais aussi sur internet, à la médiathèque.

Nos Labels