Accueil Ville durable Participer à la transition Les conseils de Yves le jardinier

Les conseils de Yves le jardinier

Chaque mois, les jardiniers de la Ville  vous donnent leurs conseils pour cultiver vos jardins avec des produits de saison, sans produits phytosanitaires…Des conseils de pro puisque la ville est distinguée ville 4 Fleurs Grand prix national du Fleurissement et même Fleur d’or ! 

  • Septembre: La rentrée, on pense déjà à son jardin de l’an prochain !

Les légumes qui s’aiment, les bienfaits des fleurs au potager…Mais surtout savoir séduire les pollinisateurs, car sans butineurs, point de récolte.

Donc pour inviter les insectes pollinisateurs, pensons plantes mellifères, prévoyons également des cartons d’invitation aux animaux utiles au jardin. Pour loger tout ce petit monde, il faut également prévoir des endroits.

Donc, penchons nous dans un premier temps sur les plantes mellifères.

Pour les abeilles il faut semez ou plantez :
L’aneth, la coriandre, la mélisse, la lavande, sauge, sarriette, thym ,les aromatiques en générale, l’angélique, le souci ,la grande camomille, la capucine ,le lierre ,la belle de jour .
Mais aussi des espèces un peu plus sauvage que l’on sèmera au abord du jardin comme la carotte sauvage, la pâquerette, le pissenlit, le lamier blanc ou rouge, les souci des champs..
Les papillons vont plus vers la monnaie du pape, la marguerite, le souci, la valériane ,le framboisier, l’œillet d’inde, les menthes, les aromatiques, le buddleia appelé également l’arbre à papillons et pour cause..Coté plantes sauvage, semez ou laissez en place le trèfle des prés, le séneçon, l’ortie, la centaurée..,mais avant de devenir papillon ce sont des chenilles donc en attirant les premiers on, multiplie les secondes, grandes dévoreuses. Et l’abri idéal est un petit coin de friche à l’écart.
Et puis multipliez les petits endroits ou les insectes peuvent nicher (le sureau ;le framboisier…)
Mais également Laisser des branchages, des tas de bois ou de feuilles (par exemple pour le hérisson)

Pensez à une haie diversifiée pour accueillir les oiseaux, les carabes..
Des orties, des écorces, de la paille pour abriter coccinelles et leurs larves, les perce-oreilles, les chrysopes (ils mangent pucerons, aleurodes, mouche blanche, acariens et petites chenilles.)
Que de nombreux invités au jardin pour partager votre travail qui donneront satisfaction à vous mais aussi à votre environnement !

Mais, qui dit environnement dit arbres.
Sachant qu’Il faut toujours imaginer l’ombre qu’ils vont porter quand ils auront atteint l’âge adulte afin d’éviter des petits problèmes.
Quelques arbres de septembre :
Le chitalpa : Exposition plein soleil croissance rapide pouvant atteindre 10 m, très florifère et trop peu utilisé dans nos jardins.
Heptacodium : grand arbuste qui supporte le vent le soleil ou l’ombre. Il pousse très vite .Les fleurs ont un parfum de jasmin et son élégant feuillage tombe seulement fin novembre.
Le Genévrier.
l’Eleagnus qui comprend 44 espèces mais les espèces angustifolia,umbellata et multiflora(goumi) ont des fruits aux vertus culinaires, voire médicinales.
Le Néflier du japon à ne pas confondre avec le néflier commun.
Le Pêcher qui peut se trouver au jardin en grimpant, massifs, haie, isolé, en alignement ou en bac.
Le Noisetier ou Coudrier : décoratif utile et productif .La noisette a des qualités nutritionnelles, très riche en oméga 3 ,en vitamine E et magnésium.
Et pour terminer le mirabellier

Avec le fruit du mois la mirabelle

Fruit couleur du soleil, cousine de la prune « elle ne compte pas pour des prunes »
On la récolte du mi-aout jusqu’à fin septembre.
Reconnue pour ses propriétés multiples entre autres diurétique et laxatives , riche en fibre, en pectine, vitamines C ,beta carotène ce dernier étant bénéfique pour la vue et la santé de la peau.
Elle se déguste fraiche, en compote, sirop on la retrouve aussi en pâtisserie, tartes crumbles et clafoutis..

N’oubliez pas de vous renseigner auprès de nos jardiniers sur le terrain mais aussi sur internet, à la médiathèque.

Nos Labels