Accueil Ville durable Participer à la transition Les conseils de Yves le jardinier

Les conseils de Yves le jardinier

Chaque mois, les jardiniers de la Ville  vous donnent leurs conseils pour cultiver vos jardins avec des produits de saison, sans produits phytosanitaires…Des conseils de pro puisque la ville est distinguée ville 4 Fleurs Grand prix national du Fleurissement et même Fleur d’or ! 

  • Lorsque le beau temps est de la partie, Juillet est un mois merveilleux au balcon comme au jardin.
    Parmi les plaisirs de juillet figurent la cueillette de vos fleurs, fruits, légumes, les soins aux plantes…. Prévoyez également l’arrosage de vos plantations en vue de votre départ en vacances.

    Toutes les fleurs estivales s’épanouissent, les roses fières de leur parfum se font remarquer. La lavande est prête pour la récolte et le séchage.
    Les travaux en juillet ne manquent pas, et Yves le jardinier nous en propose quelques-uns :

    – A cette période la pelouse est très fragile, ne taillez pas à ras, la pelouse se dessécherait trop rapidement.

    – Période idéale pour effectuer vos semis, notamment les bisannuelles que vous planterez en septembre mais également semis de choux, cresson, Salade, céleri rave, radis…

    – On récolte dans le potager : les courgettes, haricots verts, petit pois, carottes, radis et vos premières tomates.

    On profite des dernières cerises du verger ; encore faut-il avoir un cerisier !

    Alors, regardons la plantation et la culture du cerisier
    il peut être : arbuste à fleurs, arbuste fruitier, arbre fruitier.
    On le plante d’octobre à mars.
    Il se décline sous différentes formes.
    La hauteur peut être diverse, allant de 0,15 à 10 m de hauteur à maturité.
    On peut le trouver au balcon, terrasse ou verger en isolé ;
    pour une plantation pleine terre, bac, pot ou jardinière.
    Il a besoin de très peu d’eau, résiste au froid mais n’apprécie pas trop le vent.
    La plantation du cerisier (fruit) est une étape importante qui influe sur sa croissance et sa fructification.
    Il est inutile d’arroser le cerisier en dehors de sa plantation.
    Et il supporte mal d’être taillé, c’est pourquoi la taille doit être réduite au strict minimum :
    Taille de formation durant ses jeunes années pour lui données l’aspect voulu ;
    Taille de fructification pour augmenter la production ;
    Taille de rajeunissement pour les vieux cerisiers.
    Sa croissance est assez rapide ( jusqu’à 1 m par an, suivant les variétés).
    La première production intervient sur des arbres de 3 ans.

    Le cerisier associe toutes les qualités. Des fruits savoureux, s’il est d’espèce fruitière, une ravissante et spectaculaire floraison.
    On arrive à la récolte de la cerise

    Le fruit du mois !

    La cerise se consomme fraîche, surtout dans les desserts, les salades ou les sauces.
    La cerise acidulée sert plutôt à la préparation des tartes, de la confiture et jus de fruit.
    Les bienfaits de la cerise : antioxydants et anti-inflammatoires in vitro. Elle pourrait
    également prévenir l’apparition de certaines maladies et maladies chroniques.
    Egalement antidouleur, récupération musculaire.
    Elle peut également combattre l’insomnie.
    La cerise douce source de vitamines C, de cuivre, de fer et de manganèse .
    La cerise acidulée source de vitamine A ,de cuivre et de manganèse.
    Elle se consomme de préférence fraiche mais s’accommode de quelques jours au réfrigérateur.
    Elle se cuisine et s’associe de façons multiples
    Pour bien digérer les cerises, il est conseillé de bien les mastiquer et de ne pas boire trop d’eau en même temps.

    Il existe plus de 600 variétés, mais des très nombreuses espèces de cerisiers, seulement deux sont cultivées à grandes échelles
    Prunus avium (fruit à saveur douce) on déguste frais.
    Prunus cerasus (fruits acidulés) servent surtout aux préparations des confitures, gelées, tartes…

 

N’oubliez pas de vous renseigner auprès de nos jardiniers sur le terrain mais aussi sur internet, à la médiathèque.

Nos Labels