Santé

Passer à la transition, c’est aussi aider à une bonne santé de tous

Grâce à l’Espace santé du Littoral qui héberge de nombreuses associations veillant à votre santé, mais aux espaces verts qui incitent à la pratique sportive de loisirs, aux cultures bio diffusées le plus largement possible, la Ville de Grande-Synthe multiplie les moyens de vous aidez à être en « bonne santé » (indépendamment des prédispositions des uns et des autres). De même, en n’utilisant plus aucun produit phyto, les jardiniers municipaux participent – pour leur santé et celle de tous- à éviter les combinaisons chimiques agressives.

Des drapeaux en ville vous indiquent la qualité de l’air

Si l’environnement industriel reste prégnant, les usines améliorent leur process de production, s’adaptent aux nouvelles normes, et ce parfois grâce à la vigilance et l’entêtement d’associations citoyennes. Les mesures faites sur le territoire montrent une nette amélioration en la matière.

Afin de protéger les personnes les plus vulnérables (personnes âgées, nourrissons…) la Ville a mis en place un système d’alerte en partenariat avec l’organisme de contrôle de qualité de l’air : l’Atmo. Le service accessible sur internet est doublé dans les lieux publics (écoles, bâtiments officiels, points de passages) d’un système de drapeaux :

  • rouge, on évite les activités physiques
  • orange, les personnes sensibles limitent leurs activités.
  • vert, rien de particulier

Le passage au drapeau rouge déclenche la gratuité des bus de l’agglo pour éviter les déplacements en véhicule personnel.

www.atmo-npdc.fr
infopollution@ville-grande-synthe.fr

Des associations locales vigilantes et impliquées

Depuis 1962, la CLCV défend le bien- être des Grand-Synthois. C’est un partenaire citoyen, à côté d’autres associations locales comme l’Adelfa ou Les amis de la Terre. Elles représentent l’habitant dans des domaines qui le dépassent comme les risques accidentels ou diffus, les évolutions industrielles. Sa raison d’être est aussi de traduire dans un langage familier un jargon de spécialistes.

Le bus « tripartite », pertinent pour mieux comprendre l’environnement industriel

Centre de santé, CLCV et SPPPI* organisent régulièrement des visites en bus pour mieux expliquer la situation environnante et concrétiser les gestes à avoir. Les compétences réunies – la santé, la vie quotidienne, et l’expertise technique – apportent une réelle information crédible pour les visiteurs.

Pour aller plus loin, connaître les prochaines visites en bus :
Pôle santé du Littoral :centre de sante tél. 03 28 27 97 34
CLCV :http://www.clcv.org/permanences-clcv/nord-pas-de-calais/clcv-grande-synthe
SPPPI : Syndicat permanent pour la prévention des pollutions industrielles http://www.spppi-cof.org/

La Ville se soucie de la pollution, moins visible, à l’intérieur

La qualité de l’air est régulièrement contrôlée dans toutes les structures municipales accueillant du jeune public. Le choix de Grande-Synthe est de prendre en référence les normes de l’OMS, beaucoup plus exigeantes que les normes européennes.

Car il n’y a pas que dehors qu’il y a des polluants …Votre air intérieur est celui que vous respirez le plus… Il peut être vicié par les produits même que vous diffusez pour créer une atmosphère zen ! Bâtons d’encens et désodorisants relâchent dans l’air des COV (composés organiques volatiles) susceptibles de déclencher des allergies.

Attention également aux perturbateurs endocriniens ou aux produits d’entretien trop irritants. Enfin les COV sont aussi présents dans des anciennes peintures glycéro.
Une seule solution : bien lire les étiquettes de tous ces produits.
La ville vous propose aussi de créer vos propres produits ménagers grâce aux ateliers de la Fabrique de l’autonomie, à l’écomaison. Vous apprendrez à faire des produits plus doux, sains et tout aussi efficaces… à partir de recettes de grand-mères.

Pour connaître les dates des prochains ateliers

Eco maison tél. 03 28 29 17 63

Vous pouvez bénéficier d’une aide technique

Si vous constatez l’apparition de moisissures dans votre logement entraînant des gênes respiratoires, demandez une ordonnance à votre médecin afin d’obtenir la visite du conseiller médical de la Maison de l’Environnement. Dans le cadre d’un programme régional, il fera gratuitement un diagnostic global et vous indiquera les gestes pour améliorer l’air ambiant, déconseiller certains produits irritants pour les voies respiratoires.

Il vous dira de ne jamais calfeutrer ni boucher les ventilations. Au contraire, pensez à aérer et ventiler -et ce été comme hiver – et il vous expliquera même les effets des ondes, des plantes vertes …

Des bons conseils pour agir sur l’air intérieur : http://www.cmei-npdc.fr/
L’association pour la prévention de la pollution atmosphérique : http://www.appa.asso.fr/national/Pages/page.php

 

Plus de justice face à la santé, la Ville initie une mutuelle

Parce que des contraintes de budget familial ne doivent pas faire renoncer aux soins, la Ville a, depuis 2014, impulsé la création d’une mutuelle adaptée, à tarif préférentiel. Cette mutuelle permet à chacun de définir ses priorités selon ses besoins (vue, soins dentaires…) elle est donc calculée au mieux et peut parfois ne représenter que quelques euros, pensez-y !

Renseignements:
Espace santé du littoral, tél. 03 28 27 97 34

 

Radiographie de l’ex « Centre de santé » ; aujourd’hui Espace Santé du Littoral

http://www.centredesante.org

Grâce au jeu « Justin Peudair », les animateurs donnent une information scientifique dans une atmosphère ludique pour améliorer la qualité de l’air chez vous. Un autre jeu sensibilise les parents à avoir les bons réflexes dans l’hypothèse d’un accident industriel.

Dans le cadre de la lutte contre les perturbateurs endocriniens, l’Espace Santé du Littoral développe aussi des ateliers pour créer du lien et sensibiliser les jeunes mamans aux bonnes pratiques notamment vis-à-vis du plastique.

L’Espace Santé du Littoral s’implique également dans les ateliers de cuisine bio (Partenariat avec la Régie de quartier, lien sur page Ville jardins) et œuvre à élargir l’horizon des associations centrées sur une maladie précise -voire chronique- afin de développer les échanges.

L’Espace Santé du Littoral de Grande-Synthe vivra une transition elle-même prometteuse d’un avenir sain et serein puisque l’ancien bâtiment sera le début d’une expérience encore rare et ambitieuse de reconstruction dans le principe de l’économie circulaire, qui consiste à viser une empreinte carbone positive.

Nos Labels