Le budget 2017

Préparation du budget 2017 : Le Conseil municipal du 28 mars a voté le budget 2017.

Dans un contexte de reprise de la croissance faible en France et d’incertitudes électorales, le budget municipal a été construit avec la volonté réaffirmée de protéger les habitants et de leur offrir de nombreux services.

Protéger en permettant à chacun selon ses moyens de bénéficier, si nécessaire, de nombreuses aides ou services (bourses, aides économies d’énergies et demain acquisition de vélos…).

Faire bénéficier de nombreux services de qualité, c’est également l’un des moteurs du budget car cela permet de rééquilibrer les inégalités sociales : accès aux sports et à la culture, cadre de vie, santé…

Un budget solidaire donc mais aussi ambitieux avec de nouveaux investissements

 

Pas de hausse de la taxe d’habitation.

Depuis 2001, la part communale de la taxe d’habitation n’augmente pas. Les taux restent donc inchangés à savoir :

  • taux taxe d’habitation : 26,99%
  • taux taxe foncier bâti : 19,03%
  • taux taxe foncier non bâti : 114,78%

 

 

Plus de moyens pour la solidarité et la proximité

  • Budget participatif : 393 000 € pour réaliser 12 projets proposés et choisis par les habitants.
  • Maintien des subventions aux associations

Le monde associatif soutenu

La municipalité réitère son soutien aux associations. Ces dernières sont vecteur de lien social tant dans le domaine de la solidarité, des loisirs ou encore le sport. Elles sont au nombre de 400 dont 80 sont sportives. .

De nouveaux projets ambitieux

  • Reconstruction du Centre de santé
  • Extension du Lieu musical
  • Chantier de rénovation de l’éclairage public
  • Nouvelles pistes cyclables

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De bons indicateurs

Le cabinet de consultants en finances publiques qui intervient et assure le suivi de la commune depuis 2001 a mis en évidence une très bonne situation financière de la commune en soulignant sa bonne gestion. C’est notamment le cas de la capacité de désendettement de la ville de 3,3 ans (c’est à dire le temps qu’il faudrait à la ville pour rembourser totalement ses emprunts), ce qui est particulièrement performant.

  • une augmentation des recettes de fonctionnement de 1,49%.
  • une épargne brute de 7M d’euros, réinjectés pour partie dans les investissement de cette année et réduisant ainsi la nécessité d’emprunt.
  • la ville n’a souscrit aucun emprunt toxique.
  • la dette par habitants est inférieure à la moyenne nationale des villes de même taille.

 

Les impôts sont-ils plus chers à Grande-Synthe ?

Pour comprendre sa TH, il ne faut pas s’intéresser uniquement au montant final à payer mais également au « taux » et aux « bases ».

Les taux sont votés par la commune. Ils sont inchangés à Grande-Synthe depuis 16 ans et sont inférieurs à la moyenne des villes comparables (-12%). Par ailleurs en plus des abattements obligatoires (en fonction des personnes à charge), la ville a fait le choix de proposer des abattements (déductions) pour tous : un abattement général de base, et un second si une personne handicapée est à charge.

Enfin la qualité, la variété et les tarifs des services et actions offertes par la commune aux habitants est bien supérieure aux autres communes (ex: 1,89€ max la cantine en repas bio !). La ville offre ainsi à tous des gains réels sur ces tarifs et services nombreux.

Les bases sont fixées par l’Etat et changent (à la hausse ou à la baisse). La commune n’intervient pas. Il est vrai qu’au regard de la situation de la ville et des habitants, en comparaison à des grandes villes (et même Paris), les bases peuvent apparaître comme élevées.

Nos Labels